Nom Gingins  d’Orny,  de
Prénom Victor    
Sexe masculin  /  männlich  /  maschile
Lieu  de  naissance Orbe  (VD)
Lieu  de  décès Langnau  (BE)
Année  de  naissance 1708
Année  de  décès 1776
Profession homme  politique,  bailli  d'Yverdon,  seigneur  de  Moiry
Confession réformée  /  reformiert  /  riformata
Lieux  d'activité Yverdon  (VD)
Siècle 18
Données  biographiques Fils  d'Henri,  seigneur  de  Moiry  et  de  Genolier,  et  de  Marie  Quisard,  il  épouse,  en  1740,  Barbe-Elisabeth  Hackbrett,  fille  du  colonel  Jean  Rodophe,  avoyer  de  Thoune  et  de  Marie  Lerber.  Ils  n'eurent  pas  d'enfant.  Très  jeune,  il  fait  partie  des  autorités  bernoises  et  est  notamment  membre  de  la  Chambre  des  appellations  romandes,  membre  du  Conseil  des  CC  dès  1745,  bailli  d'Yverdon  de  1758  à  1766  et  capitaine  de  la  ville  à  Berne  en  1773.  Il  est  l'auteur  d'une  Généalogie  de  la  maison  de  Gingins  en  deux  volumes,  de  mémoires  sur  la  noblesse  bernoise  et  l'administration  et  d'un  roman,  Le  Bacha  de  Bude.
Titre Etat  actuel  de  la  maison  de  Gingins  en  1767  avec  quelques  anecdottes
Genre  /  Art
Chronique  familiale  (une  main)  /  Familienchronik  (eine  Hand)  /  Cronaca  di  famiglia  (una  mano)
Détails  du  genre
Période  de  rédaction 1767
Période  couverte env.  1730-1767
Nature  /  Langue manuscrit,  français
Collation cahier  sans  couverture,  20.5  x  33.5  cm,  52  p.,  48  écrites
Contenu Le  but  de  cet  écrit,  précisé  par  l’auteur,  est  de  donner  un  tableau  raccourci  de  l’état  actuel  de  la  maison  de  Gingins  à  laquelle  il  appartient.  Cet  écrit  est  présenté  comme  la  suite  d’un  précédent  ouvrage  rédigé  par  le  même  auteur  et  intitulé    "Filiation  de  la  maison  de  Gingins  en  1732",  sur  lequel  il  dit  avoir  travaillé  pendant  20  ans.  Il  déclare  avoir  encore  écrit  un  troisième  ouvrage  intitulé  "Essay  sur  la  généalogie  de  la  maison  de  Gingins".  Il  parle  ensuite  des  différents  membres  de  la  famille  en  se  focalisant  sur  les  successions,  les  propriétés  et  revenus  des  membres  de  la  famille.  Le  tout  fourmille  de  considérations  personnelles  sur  le  caractère,  voire  le  physique,  des  personnes  citées.  Il  distille  également  ses  conseils  sur  l’économie  nécessaire  à  ceux  qui  veulent  conserver  leur  fortune  tout  en  faisant  vivre  une  famille.
Lieu  de  dépôt ACV
Cote P  Château  de  La  Sarraz  C  492
Documents
Transcription
Autorisation
Édition(s)
Littérature  secondaire Tosato-Rigo,  Danièle,  «  Un  état  incertain.  L’identité  nobiliaire  à  l’aune  du  Mémoire  de  Victor  de  Gingins  »,  in    Andurand,  Olivier,  Deniel,  Myriam,  Galland,  Caroline  et    Guittienne-Mürger,  Valérie  (éd.),  Histoires  croisées.  Politique,  religion  et  culture  du  Moyen  Âge  aux  Lumières,  Paris,  2019.

Sources  annexes Mémoires  de  M.  de  Gingins  d'Yverdon,  sur  le  gouvernement,  la  noblesse,  la  famille  de  Tavel,  les  promotions  des  Deux-Cents,  3  vol.,1764-1775  :    ACV,  P  Château  de  la  Sarraz  C  482. 
Documents  liés